Le ryhtme circadien

Mis à jour : 13 août 2020

Le rythme circadien est un rythme biologique d’une durée de 24 heures environ, qui possède au moins un cycle. Il marque nos différentes phases d’éveil et de sommeil avec toutes les répercussions organiques que cela peut induire. Il joue sur de nombreux mécanismes biologiques, physiologiques et comportementaux de l'être humain. Explications

Quand notre horloge interne se dérègle c'est tout notre fonctionnement qui se détraque !



Comment ça marche ?


Les rythmes circadiens sont des cycles d’environ 24 heures. Le jour, la lumière est transmise via les cellules rétiniennes spécialisées jusqu’à des noyaux au niveaux de hypothalamus, ce qui permet la synchronisation de l’horloge circadienne avec l’horloge terrestre.


En d’autres mots, nous synchronisons le cycle de sommeil sur le cycle naturel de lumière et d’obscurité de la Terre. De plus, durant le jour, le niveau de mélatonine (hormone du sommeil ) sanguin est très faible. Plus la lumière diminue d’intensité, plus ce niveau augmente pour atteindre un degré maximal de sécrétion entre deux et quatre heures du matin.



Quand notre rythme est décalé


Les travailleurs de nuit voient ainsi leur horloge circadienne désynchronisée. Effectivement, ceux-ci tentent de travailler durant la période d’obscurité où le niveau de mélatonine est élevé et de dormir durant la période de clarté. Ce dérèglement entraîne des troubles du sommeil chez une grande proportion de travailleurs. Une étude a démontré que l’horloge biologique de moins de 50% des travailleurs de nuit était bien synchronisée avec ce mode de vie.


La perturbation des cycles du sommeil provoque également les troubles de sommeil. Le travailleur de nuit est particulièrement à risque et n’obtient souvent pas tous les bienfaits d’un sommeil réparateur, car ces cycles sont perturbés notamment par l’incapacité du système à s’adapter à une routine de sommeil spécifique.

Son rythme circadien déréglé et ses horaires irréguliers sont particulièrement en cause ici. Dans une nuit de sommeil normale, un individu passe par plusieurs cycles composés de deux types de sommeil : le sommeil à ondes lentes et le sommeil paradoxal.

En début d’endormissement, un individu entre en sommeil à ondes lentes divisé en quatre stades. Les stades 1 et 2 constituent un sommeil assez léger et un sujet peut y être facilement réveillé. Les stades 3 et 4, quant à eux, relèvent du sommeil profond où il est difficile de réveiller l’individu qui dort. Durant ce sommeil profond, l’ensemble du corps est au ralentit et le cerveau récupère et se «repose». La température corporelle, la pression artérielle et le rythme cardiaque diminuent.

Finalement, la fin d’un cycle se termine par l’entrée en sommeil paradoxal caractérisé par une activité cérébrale presque aussi intense qu’à l’éveil.


C'est durant cette étape qu’un individu consolide les apprentissages de sa journée par exemple. Or, les cycles peuvent être perturbés lorsque l’environnement ne permet pas à un sujet de bien dormir et de passer par les différents stades. Par exemple, le bruit ambiant, ou les bruits intenses de courtes durées peuvent réveiller un individu, donc interrompre ces cycles de sommeil.

La qualité du sommeil s’en trouve perturbée et la notion de récupération peut être partiellement ou complètement perdue. À long terme, ce débalancement des cycles est à la base des troubles du sommeil, et peut perturber les surrénales (la thyroïde par exemple)



Mon conseil


Dans le cadre d'horaires décalés constant, il sera primordial de surveiller divers marqueurs de dérèglement hormonal, comme sa TSH auprès de son médecin traitant et ce, avant que les premiers troubles s'installent. Ne passez pas à côté de ce bilan annuel car un sommeil non récupérateur peur causer bien d'autres soucis comme la prise de poids, la dépression, les difficultés d'apprentissages etc...

Dans le cas où vous devez subir de façon ponctuelle un dérèglement de votre sommeil (un jet lag, l'arrivée d'un bébé dans la famille...etc) N'attendez pas que votre horloge interne soit complètement détraquée et que votre organisme en souffre. Des méthodes naturelles peuvent vous aider à retrouver votre rythme habituel et un sommeil réparateur, comme la mélatonine ou certaines plantes en phytothérapie. Demandez conseil à votre professionnel de santé.

Cécile Briguet

Votre naturopathe



30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout