La vitamine D

Mis à jour : 13 août 2020


En période hivernale, fatigue, rhume et autres maladies "de saison" peuvent être en partie dûes à une carence en vitamine D. En effet il a été montré que cette vitamine, en plus d'agir sur la minéralisation osseuse, est également très importante pour notre immunité.


20 minutes d'exposition solaire pour une peau claire, un peu plus pour les peaux foncées, permet de synthétiser la vitamine D indispensable à notre organisme. Pas besoin de faire la "crêpe" au soleil pour autant, un avant-bras suffit !

Notre système immunitaire


La vitamine D est également très importante pour l’immunité. En effet, elle permet de lancer au niveau des gènes, la fabrication de substances antimicrobiennes. C’est en 2010 que des chercheurs ont mis en évidence qu’en l’absence de vitamine D, le système immunitaire ne démarre tout simplement pas. Les cellules de l’immunité qui sont chargées de tuer les bactéries et les virus doivent d’abord trouver de la vitamine D circulante, la fixer sur un récepteur pour lancer leur processus de défense.


La vitamine D3 se trouve en petite quantité dans les aliments (que vous allez trouver dans mon infographie), mais elle est aussi (et surtout !) apportée par l’exposition au soleil. La peau produit la vitamine sous l’effet des rayons UV.



Quel dosage prendre ?


Il existe un moyen simple pour s'assurer que son dosage en vitamine D est optimal : la supplémentation.


La période idéale est bien sûr celle des 3 longs mois d'hiver : baisse de luminosité, voir soleil absent, notre taux de vitamine D en prend un sérieux coup ! Ce n'est pas pour rien que c'est une saison propice à la fatigue, aux rhumes et autres maladies de ce type.


Concernant le dosage, des études datant de 2013 dans lesquelles les chercheurs recommandent de prendre un apport quotidien de l’ordre de 75 UI par kilo de poids corporel, tout en évitant de dépasser une dose quotidienne de 10 000 UI. Chez les nourrissons, les chercheurs recommandent la dose de 100 UI par tranche d’un kilo de poids corporel, en vérifiant régulièrement l’évolution du poids de l’enfant jusqu’à l’âge de 2 ans.


Ensuite, le calcul se fera comme pour un adulte.

Les enfants sont obligatoirement supplémentés jusqu'à 6 ans, et ensuite...plus rien 🤔



Qui est concerné ?


J'ai envie de dire, tout le monde ! Mais vous-êtes particulièrement à risque si :


- Vous êtes brun, brune, car votre peau mate met plus de temps à synthétiser la vitamine D des rayons du soleil

- Vous êtes sous traitement hormonal, les "shoots" d'hormones favorisent sur le long terme un risque accru d'ostéoporose

- Vous êtes enceinte et ne prenez pas de complément pour votre grossesse (si c'est le cas vérifiez bien la composition pour l'apport en vit D)

- Votre alimentation est anarchique et pauvre en légumes et poissons.


Et vous ? Prenez-vous une supplémentation de vitamine D ? Connaissiez-vous les effets sur votre organisme ?




Cécile Briguet

Votre naturopathe



6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout