L'équilibre acido-base

Dernière mise à jour : 13 août 2020

Le corps humain est une machine fascinante...Tout est réglé, minuté, synchronisé, équilibré...mais quand cette équilibre est perturbé, notre organisme doit redoubler d'effort pour maintenir la balance !


Pour que notre organisme puisse bien fonctionner, il doit bénéficier d’un pH équilibré, à savoir un pH neutre. Le pH ne doit donc être ni trop acide, ni trop basique (ou alcalin).

Le pH se calcule sur une échelle allant de 0 (acide) à 14 (basique). Le pH sanguin du corps se situe entre 7,35 et 7,45. Notre consommation d'aliments influera donc directement sur ce PH.


On aurait tord de penser que les conseils de nutrition que l'on pioche d'ici et là sont universels, car notre organisme a ses propres besoins, lié à notre terrain, parlez-en à votre naturopathe

Pour maintenir un pH équilibré, il faut donc consommer en bonnes proportions des aliments acides et des aliments alcalins. Ils se répartissent de la manière suivante :


Aliments acidifiants : sel, viande, charcuterie, fromage, poisson, céréales raffinées (pâtes, riz blanc, pain blanc), produits laitiers (yaourts, fromage), sodas, alcool, poissons, crustacés, café


Aliments basiques (ou alcalinisants) : fruits, légumes, oléagineux (noix, amandes, etc.), thé vert, épices et fines herbes, ail, oignon

Attention, il ne faut pas confondre le goût “acide” d’un aliment et son pouvoir “acidifiant”. Ainsi, le citron a un goût très acide mais est un aliment au pouvoir alcalinisant, pour certaines personnes ;-) (Cf mon article "la cure de citron, oui mais...")



Détecter un déséquilibre acido basique ?

Il est impossible de constater que notre corps est en acidose avec une simple prise de sang, en effet, notre organisme multipliera les parades pour contrer cette acidité afin de rétablir cette balance. On notera cependant les effets délétères de cette lutte et de nombreux troubles anodins peuvent témoigner d’une situation d’acidose métabolique latente :


· Une fatigue persistante (difficulté à se réveiller le matin, coup de pompe, difficulté à récupérer) surtout matinale car l’acidose est d’autant plus forte le matin après une période d’inactivité.


· Des troubles digestifs comme le transit accéléré, la constipation, les ballonnements


· Des douleurs chroniques (sans état lésionnel et au niveau des muscles)


· Immunodépression (infection ORL à répétition, infections urinaires)


· Anxiété – états émotionnels incontrôlables


· Fragilité ligamentaire (tendinites, crampes, courbatures, entorses)


· Déminéralisation (retard de cicatrisation)


· Rhumatismes inflammatoires chroniques


· Surcharges hépatiques et rénales (calculs)


· Etat frileux


Face à ces problématiques de santé, il existe plusieurs moyens de les pallier. Un régime acido basique, une prise de compléments réminéralisants pour les personnes en acidose, mais aussi une bonne hygiène de vie.

Le sport permet d'évacuer, entre autre, les surchages acides de votre organisme.


N'hésitez pas à en parler à votre professionnel de santé afin de mettre en place ce qui sera bon pour vous.


Cécile Briguet Votre naturopathe


25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout