De vous à moi


Au vue des dernières mesures, je suis confinée, avec, comme seul contact avec vous, les visio-consultations, et les réseaux sociaux. J'essaie de répondre au mieux à vos questions : " Ai-je une bonne immunité ?" "Suis-je plus à risque si j'ai tel ou tel soucis de santé ?" "Comment me préserver au mieux?" "Que prendre en compléments ?"

Vos interrogations sont légitimes, logiques, saines, vous êtes inquiets et pour certains angoissés.

Je vais être très honnête avec vous, je le suis aussi. Et pourtant, je ne cherche pas à le cacher, à fuir mon anxiété, mon angoisse, mes peurs. Pourquoi ? Car ce sont des sentiments humains que je refuse de refouler. Nous sommes joie, colère, peur, doutes. C'est un tout. La peur est un mécanisme de défense qui est utile à la protection de notre espèce. La peur amène à prendre des décisions pour notre survie (le confinement), la peur est bénéfique. Alors que faire pour ne pas la laisser prendre toute la place ? Comment ne pas se laisser envahir par la situation ? Mon 1er conseil : - Admettre : on ne fait pas l'autruche, on prend son courage à deux mains et on reconnaît sa peur, on l'identifie.


Mon 2ème conseil :


- Observer : Après la prise de conscience, observez comment vous réagissez physiquement à tout cela. La peur vous donne mal au ventre ? Avez-vous du mal à trouver le sommeil ? L'appétit coupé ? Observer et noter les manifestations physiques qu'elle provoque sur vous. Cela vous aidera à prendre du recul. Mon 3ème conseil :


- Agir : Qui dit reconnaître sa peur ne dit pas rester là à ne rien faire ;-) Vous pouvez agir sur votre émotion avec vos armes. Ceux que j'ai reçu en consultation connaissent bien la "Cohérence Cardiaque", je vous en rabat les oreilles :-) La respiration, moyen de choix pour se recentrer, oxygéner son mental, reprendre le dessus. C'est une technique de relaxation extrêmement efficace et facile à mettre en place, pour tout âges ! A pratiquer 3 fois par jour pendant 5 min. Une appli à retenir : Respirelax, gratuite sur appstore ou playstore.

Bien sûr, faites du sport, le grand rangement de printemps ou gavez de films...Que sais-je ? Agir sera trouver ce qui vous fait du bien.


Et si cela ne va toujours pas, que vous êtes en boucle, que votre peur à déjà pris trop de place dans votre quotidien : faîtes vous aider. Appeler un proche, ou un soignant qui sera disposé à vous écouter. Psychologues, naturopathes, sophrologues... sont disponibles pour vous. La parole est libératrice et permet de mettre en place de belles choses. Restez chez vous, mais ne vous isolez pas ;-)


Bien à vous, Cécile Briguet

Naturopathe





6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout